10 jours en Croatie

Hello tout le monde ! J’édite enfin mon article sur mon voyage en Croatie  qui à eu lieu du 13 au 23 juillet 2018 ! J’avais vraiment hâte de vous partager mon expérience et mes découvertes. Je suis partie avec Florian, mon fiancé, avec l’idée de faire un voyage itinérant (c’est à dire traverser le pays pour voir d’autres régions). Je vous emmène donc en Istrie et en Dalmatie ! Le but principal de notre voyage ? Traverser la Croatie en Sac à dos, s’enrichir de la culture locale, savoir vivre pendant quelques jours avec l’essentiel et découvrir le maximum de choses.

A la fin de cet article je vous donne quelques conseils pour voyager en Croatie avec quelques bons plans et astuces. 😉

L’Istrie 


Le 13 juillet, nous avons atterri à l’aéroport de Pula à 11h45 qui est la capitale de cette région. Elle est connue pour ses criques, sa nature environnante et ses vestiges romains.

Dès l’aéroport, nous avons pris un taxi (qui peut se commander via l’appli Uber) en direction de l’amphithéâtre de Pula qui est un lieu incontournable. Nous avons adoré ce monument et nous en avons profité pour marcher un peu en ville pour croiser d’autres vestiges romains et manger quelque chose.

Pour manger, allez y à l’instinct, nous avons mangé une sorte de pain toasté façon pizza dont le prix était tout à fait abordable.

Nous étions à 45min de marche jusqu’à notre AirBnb avec des routes en pentes et en descentes. Hors de question de commander un taxi, alors nous avons été à pieds jusqu’à notre logement sous la chaleur écrasante. Cela nous a permis de voir la ville et les zones pavillonnaires.

Nous avions réservé un AirBnb chez Izabel qui a été notre hôte pendant ces 3 jours à Pula. Notre appartement était dans une résidence de campagne (si je peux appeler ça comme ça) qui comportait quelques studios équipés d’une cuisine, d’une salle de bain et d’un convertible. Il y avait des espaces communs comme la piscine et la terrasse. Nous avons été surpris d’avoir accès à un jacuzzi sur la terrasse. Au départ nous n’en voyons pas l’utilité mais j’avoue qu’après des heures de marche, ça fait un bien fou ! C’était le petit + pour le confort.

Notre hôte a été vraiment adorable, elle nous a présenté Pula à l’aide d’une carte et nous a donné tous les endroits à découvrir et quelques infos  utiles (horaires de bus, épiceries à proximité , restaurants sympas…)

C’est sans plus attendre que nous nous sommes baladés près de la côte pour découvrir les plages de Pula et notamment le Canyon que nous voulions voir absolument.

Nous avons été émerveillés par le Canyon et les premières plages que nous avons trouvé. L’eau était turquoise comme sur les plages les plus paradisiaques du Monde. En revanche, les plages n’ont pas de sable fin mais des très gros rochers ou des galets qui font mal aux pieds. Mais vous pouvez trouver des emplacements plats où mettre votre serviette et chiller.

Pour accéder au Canyon, vous avez quelques rochers à descendre. Rien de très dangereux mais soyez vigilants tout de même car ça reste sauvage et donc pas surveillé ! En descendant tout en bas vous pouvez vous baigner. Nous y avons vu des jeunes le faire mais nous ne sommes pas descendus plus bas car la vue était sublime là où nous étions et nous n’avions pas prévu de nous baigner à ce moment là.

Autour du Canyon de Pula vous avez une petite forêt avec la possibilité de se mettre à l’ombre en profitant de la vue sur la mer. Nous y avons installé notre hamac de voyage pour un moment de tranquillité (par contre les moustiques sont genre ultra nerveux !) et faire quelques photos !

Non loin du Canyon, nous avons trouvé une magnifique place avec un vestige et qui donne un panorama superbe de l’horizon. Face à la mer adriatique, nous avons contemplé cet horizon jusqu’au coucher du soleil.

Le jour suivant, nous avons été vadrouiller en ville pour approfondir la visite du centre (qui n’est pas très grand). Il y a quelques restaus sympas (même si nous préférions cuisiner à notre hébergement). Nous avons fait le Zerostrasse  qui est un itinéraire de petits tunnels sous la ville qui permet de passer d’un point A à B en visitant des petites galeries. Il n’y a pas vraiment d’intérêt mis à part se mettre à l’abri de la chaleur car le soleil en plein après midi tape vraiment très fort. Nous étions curieux de voir ça alors nous avons testé quand même.

Nous avons vu le Temple d’Auguste qui se trouve sur une grande place où il y a quelques restaurants et glaciers. Vous pouvez ensuite aller vous perdre un peu dans les petites ruelles, voir quelques magasins et longer le port 😊

Notre dernier jour à Pula était le dimanche. Soit, le jour de la coupe du monde avec le match final Croatie-France. Il faut dire que de base, les Croates sont très fiers de leur pays. Alors nous nous sommes faits très petits durant la coupe du Monde (voire durant la totalité de notre voyage, je vais vous expliquer pourquoi un peu plus bas…).

Le point positif, c’est que les plages étaient quasi désertes pendant le match, nous avions donc la plage pour nous tous seuls. Le point négatif, c’est que nous sentions la tension des Croates concernant le match. Et pour cause, nous sommes français, et ça ils le sentent à des kilométres.  Il faut savoir que beaucoup de croates n’aiment pas vraiment les touristes, ils ne sont pas réputés pour être des gens vraiment sympathiques (pour avoir entendu un certain nombre de témoignages et pour avoir vu des croates qui ont eu des regards insistants, parfois même méprisants) mais nous n’avons pas eu de problèmes.

Pour notre dernier jour, Izabel, notre hôte nous a fait une liqueur maison à base de miel qu’elle nous a offert. Nous avons été touchés de cette petite attention et la liqueur était bonne. J’aurai bien voulu la voir faire !

La Dalmatie


Le lendemain, nous avons pris le bateau Catamaran Line en direction de Zadar. Il y avait 6h de trajet. C’était assez éprouvant mais nous faisions des pauses pour admirer quelques îles où se trouvaient des petits villages de pêcheurs.

Nous sommes donc arrivés à Zadar en début d’après-midi. Notre Airbnb était un peu excentré mais se trouvait à environ 15-20 min à pied de la vieille ville qui est à visiter absolument (de toute façon c’est la seule chose à voir à Zadar malheureusement).

Nous avons été accueillis par Josip dans un appartement. Il nous a immédiatement montré ce qu’il fallait voir à Zadar et nous a donné quelques adresses.

Zadar a été l’une des villes que nous avons le moins aimé car aux alentours de notre logement: les rues étaient quasi désertes et pour le peu de personnes que nous avons croisées, nous avons senti dans leur regards que nous n’étions pas vraiment les bienvenus… De plus, les croates ne sont pas vraiment habitués aux personnes de couleur donc autant vous dire que je n’étais pas à l’aise du tout quand je sentais les regards braqués sur moi.

Nous nous sommes principalement arrêtés à Zadar pour nous rapprocher des Lacs de Plitvice que nous voulions absolument faire !

Et c’est dès le lendemain de notre arrivée que nous avons pris le bus en direction des lacs de Plitvice. Il y a environ 2h30 de bus.

img_20180717_0848565049582480183794251.jpg

Ce parc national de Plitvicka Jezera est certainement la plus belle chose que j’ai vu jusqu’à maintenant. La nature luxuriante est conservée, la faune, la flore, les cascades… Tout est magnifique et digne des grands paysages et des lacs que l’on peut trouver en Suisse ou au Canada.

Je ne vous en dit pas plus et je vous laisse vers mon article spécial sur la visite de ce parc naturel.

Après la visite des lacs nous sommes revenus sur Zadar dans la nuit. Le lendemain était consacré à la visite de la vieille ville. Nous avons mangé une belle glace chez IceCream Donat que Josip nous avait conseillé. C’est un glacier qui se trouve près de la cathédrale Ste Marguerite. Les glaces étaient très bonnes et les tarifs sont abordables (on va parler du coût de la vie en Croatie dans ma partie conseils et astuces). J’ai également trouvé une boutique bio où j’ai pu acheter un déodorant organique 100% naturelle ainsi qu’un savon et un dentifrice au Tea tree, juste pour tester. Je vous ferai un retour sur cette gamme prochainement.

Le soir nous avons été au Greeting to the Sun. Il s’agit d’un emplacement sur le bord de mer avec un immense panneau qui s’illumine le soir. Le coucher du soleil est splendide à cet endroit ! Cependant, il y a beaucoup de monde et un gros bâteau gâchait la vue à ce moment là. Je vous conseille donc de vous éloigner un peu sur le quai pour voir le coucher du soleil. Ce moment est vraiment magique, on voit le soleil brûlant s’eteindre à l’horizon. ❤️

Après notre séjour à Zadar, nous nous sommes rendus à Split ! Cette ville se trouve encore plus au sud que la Dalmatie, juste avant Dubrovnik. C’est une ville superbe ! Je vous recommande à 100% car il y a beaucoup de chose à voir. En effet, vous pouvez faire plein d’activités comme du kayak, visiter les îles aux alentours dont l’île de Hvar, visiter les caves bleues (attention les excursions sont chères !). Il y a également quelques petits festivals, des bars sympas… Split est une ville vivante et dynamique ! En revanche si vous voulez de la plage, allez sur une des  îles  situées à quelques minutes de la ville car les plages sont un peu bof sur Split. Nous avons logés chez Denis dans un immeuble dans le côté un peu banlieue de Split mais pas loin du centre-ville qui était accessible à pieds pour environ 15 minutes.

Nous n’avons pas été sur les îles car nous préférions rester en ville et découvrir son centre ville historique et sa forêt pour escalader la colline Marjan.

Split était bondée de touristes et les tarifs pour les excursions étaient exorbitants. Nous irons voir ces îles lorsque nous ferons Dubrovnik, hors saison et revenir éventuellement sur Split en même temps 😉.

Pour mes lectrices healthy food addicts je vous donne une adresse : Le Maka Maka, un bar où vous pouvez boire des smoothies, manger des acaï bowls et des buddha bowls ! Il se trouve dans la vieille ville de Split. Vous pouvez aller visiter leur Instagram (@makamaka_healthyfood).

Nous avons donc grimpé la colline Marjan. L’accès se fait par environ 600/700 escaliers, ça grimpe beaucoup. Faites des pauses bien sûr et buvez beaucoup d’eau surtout en forte chaleur ! Pour les fumeurs, attention aux cigarettes mal éteintes pour ne pas embraser toute la forêt qui entoure la colline ! La vue du haut de Marjan est splendide. Si vous êtes endurant, allez y, ça vaut clairement le coup. Vous serez récompensés par un mojito au bord de la mer quand vous redescendrez sur les quais.

Il y a de belles ruelles à voir dans le centre de Split, n’hésitez pas à visiter tous les petits recoins ! Je ne vais pas trop vous spoiler ce serait dommage !

Après Split, nous avons été à Trogir pour nous rapprocher de l’aéroport. C’est une toute petite ville très mignonne avec des ruelles commerçantes étroites mais tres charmantes. Il y a un côté très médiéval, on change un peu de style !

Nous avons été accueillis par la maman de Silva notre hôte principale , qui a été très gentille et nous a beaucoup parlé de l’histoire de Trogir et de la Croatie du temps jadis. J’aime bien écouter les personnes âgées raconter l’histoire, c’est tellement plus fascinant qu’un manuel ! Nous étions donc logés chez elle, dans une chambre qu’elle nous a préparé.

Trogir se trouve à environ 20 min de route de Split et sa proximité avec l’aeroport est plus avantageuse. Je vous conseille cette petite halte avant de quitter la Croatie si vous repartez par Split.

Nous sommes donc repartis par l’aéroport de Split, qui est juste horrible. Sincèrement, allez voir les avis sur Google c’est assez effarant. C’est un tout petit aéroport qui contient beaucoup trop de voyageurs pour sa taille. Peu de place assises, il y a plus de personnes assises par terre qur sur les sièges. La restauration est catastrophique et très chère. Pour vous donner un exemple : en ville on achète une bouteille d’eau à l’equivalent de moins d’un euro, à l’aéroport ça coûtera environ 5 eur. Cet aéroport est juste une blague et l’organisation est déplorable. On a à peine regardé ma carte d’identité lors de mon passage en douane et on m’a même pas regardée en fait. Un peu bizarre comme contrôle ! Je ne vais pas m’attarder sur cet aéroport mais prenez vos précautions, si vous voyagez avec un bagage en soute, prevoyez de la marge vu les queues que nous avons vu. Si vous êtes comme nous en sac à dos, vous serez plus tranquilles.

Le vol s’est très bien passé, et nous sommes bien rentrés, avec de super souvenirs plein la tête.

Je vous recommande cette destination. Comme nous, éloignez vous des zones trop touristiques et partez à l’aventure. La Croatie est une destination à la mode mais beaucoup ne veulent pas découvrir la nature environnante et c’est un peu dommage. Nous avons adoré cette expérience de fuir les hôtels, ne pas faire de shopping et tous les attrapes-touristes. C’est sympa de faire ses petites courses et découvrir des petits lieux cachés pour fuir les zones ultra touristiques. Nous avons juste regretté de ne pas avoir pu plus nous rapprocher de la culture locale, c’est vraiment dommage car les Croates font beaucoup de choses eux mêmes, il y a très peu de produits importés. Nous avons vu beaucoup de boutiques homemade et des artisants. Mais malheureusement le manque de chaleur de l’accueil des croates ne nous a pas permis de faire notre projet à fond. Le peu d’ateliers que nous avons trouvés étaient très chers nous en avons donc fait aucune.

Trucs et astuces 


Je vais maintenant vous donner quelques conseils si vous prévoyez un voyage en Croatie comme le nôtre :

Gestion de budget :

– Pour l’argent, échangez votre monnaie directement sur place car le kuna est rarement convertible en France ou alors très onéreux dans les aéroports. Faites votre change dans les points que vous pourrez trouver en ville. Prévoyez une application sur votre téléphone pour savoir combien vaut les kunas en euros quand vous allez au resto ou en magasin.

– Le kuna est très avantageux, les prix sont bas vous n’avez donc pas besoin de prévoir beaucoup d’argent en liquide. Faites les changes au fur et à mesure de vos besoins et achats, car à votre retour il est inutile de revenir avec des kunas que vous ne pourrez pas reconvertir en euros.

– Attention aux paiements en carte car on peut vous arnaquer sur une addition, vérifiez bien quand un serveur vous apporte votre addition. Nous avons eu une mauvaise surprise quand un restaurant nous a facturé la table d’à côté en plus de la notre. Heureusement, nous avons vu l’erreur.

Logements, déplacements et activités :

– Pour les logements, regardez bien tous les avis. Sur Airbnb ne choisissez que les hébergements avec la mention Superhost et avec 5 étoiles en notation pour vous garantir le meilleur.

– Choisissez un logement avec le plus d’équipements possible : Machine à laver, cuisine opérationnelle, fer à repasser, draps et serviettes… Le but étant de voyager avec le moins de choses dans le sac !

– Si vous prenez un Airbnb, privilègiez les logements entiers pour plusieurs jours (3 nuits dans une ville, 3 dans une autre…) pour rentabiliser le prix et payer moins cher qu’une seule nuit. Si vous n’avez qu’une seule nuit dans une ville comme cela a été le cas pour Trogir, une chambre simple sera suffisante.

– Pour les taxis, prenez l’application Uber, car le prix sera déjà affiché et pris en compte. Cela évite que le chauffeur vous fasse payer plus cher la course s’il veut vous gratter quelques billets.

– Réservez vos excursions, et vos déplacements en car ou en bateau avant votre voyage pour éviter la hausse des prix sur place en raison des hautes saisons. Vous évitez aussi la commission par rapport à la conversion en euros. Vous pourrez donc réserver directement en euros.

Autres conseils :

– Prévoyez des batteries portatives car contrairement à la France, il y a peu de restaurants ou bars avec la possibilité de charger son téléphone. Les batteries se déchargent vite avec la chaleur.

– Évitez les tongs pour les plages car les roches font mal aux pieds et vous pouvez tomber ou glisser avec. Il y a des chaussures de plage en vente. Moi j’avais mes baskets et je les retirais juste pour me baigner.

– Faites vos déplacements tôt le matin pour éviter les bains de foule et profiter pleinement de vos journées.

– Evitez les restaurants chinois, ils  ne sont pas très bons. Mis à part le Silk à Split que je vous recommande !  (Oui on a essayé des restaurants asiatiques car nous n’avons pas aimé les spécialités locales à base de poisson pour la plupart)

– N’hésitez pas à traduire vos cartes de menu via Google Traduction pour éviter les mauvaises surprises car il existe des cartes sans traduction anglaise.

– Certaines bières servies dans les bars sont beaucoup moins chères en epicerie et supermarchés qui se trouvent dans les centres ville.

– Je vous recommande le Zeppelin à Pula, les cocktails sont pas chers et très bons !

– Attention à l’exposition entre midi et 14h car le soleil tape très fort. Plus qu’en France. Et sur les plages de Pula il n’y a pas d’ombre.

– Toujours sur les plages de Pula, restez pendant le coucher du soleil, nous avons eu la belle surprise de voir des dauphins nager au loin et il fait très bon. L’eau est très bonne aussi 😉

Si vous avez des questions n’hésitez pas à vous manifester dans les commentaires !

Vous pouvez également vous abonner au blog sans inscription à WordPress et avoir des alertes par mail pour les nouveaux articles. N’hésitez pas à partager, si vous avez des connaissances qui voudraient partir en Croatie 🙂

Vous avez mon article disponible sur les lacs de Plitvice, avec mes photos !

Je vous laisse un petit montage vidéo pour résumer notre circuit 🙂

Je vous dis à bientôt !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :