Devenir adepte du Zéro-déchet en 4 points 

Refuser, réduire, réutiliser, recycler… Ce sont les principes fondamentaux qui constituent la démarche éco-citoyenne et à la conduite éco-responsable, que l’on rattache aujourd’hui au « mouvement » zéro-déchet. Si vous pensez que l’on peut devenir adepte du zéro-déchet en un instant, ce n’est malheureusement pas tout à fait vrai. On ne parle pas d’une petite habitude à perdre, mais d’un nouveau mode de vie à adopter et à instaurer au sein de son foyer. Devenir « Less » ou « Zero » waste, demande du temps, de l’implication, une vraie prise de conscience et de l’investissement personnel.

Avant de décider de bannir tous les emballages et de courir dans le premier magasin bio du coin, il faut déjà observer et prendre conscience de son impact sur l’environnement. De la manière dont nous avons été conditionnés pour consommer de façon excessive tout et n’importe quoi, sans regarder ce qu’il se passe autour. Les raccourcis de l’écolo qui se soucie du changement climatique ou de la déforestation sont beaucoup trop simples, la problématique est beaucoup plus poussée et la question du développement durable doit se poser. Que veux-t-on et que va-t-on laisser derrière nous ? Que sommes-nous réellement en train d’infliger à nous-même et à la nature ? Aujourd’hui, je vous explique ces grands principes et je vous donne quelques conseils pour vous lancer dans cette belle aventure qui devient un mode de vie à part entière !

Le principe des grands R :

  • Refuser

Le zéro-déchet commence là où on nous refusons. Il faut apprendre à être fort(e) dans ces convictions et ne pas hésiter à refuser.

Refusez les sacs plastiques inutiles, les lots cadeaux sur-emballés, les échantillons, les couverts en plastique et autres objets jetables, les tracts distribués et les pubs que l’on peut vous proposer.

Vous pouvez d’ores et déjà coller un autocollant Stop-pub sur votre boîte aux lettres, glisser quelques tote-bags et sacs à vrac dans votre sac afin d’éviter les sacs plastiques. Vous pouvez également prendre en photos les affiches, programmes et autres carte de visites qui vous intéressent pour éviter la consommation de papier qui finira par s’accumuler dans votre poubelle.

Pour refuser, ne soyez pas condescendant, soyez poli et clair dans vos propos, le message passe beaucoup mieux avec un sourire. Si l’on vous demande pourquoi vous refusez, n’hésitez pas à expliquer vos convictions, cela peut même permettre aux autres personnes de se poser également les bonnes questions sur l’écologie. Vous seriez étonné du nombre de personnes compréhensives et coopératives.

  • Réduire

Nous sommes clairement dans une société de consommation, je ne vous l’apprends pas. On abuse clairement des énergies comme l’eau, l’électricité et le carburant.

On est aussi très habitués à vouloir consommer de façon excessive à cause de produits ou objets créées pour répondre à des besoins parfois insensés, il n’y a qu’à voir les télé achats par exemple.

Là, c’est un petit travail psychologique qui vous attend, car il faut apprendre à consommer de façon utile et responsable, sans pour autant ignorer les plaisirs.

Pour réduire notre consommation d’énergie, il faudra casser certaines habitudes comme prendre des bains plusieurs fois par mois, prendre des douches de 20 minutes, laissez les appareils allumés de partout et se la jouer château de Versailles à la maison.

Mon conseil : Achetez des multiprises pour éteindre les appareils dont les petites lumières de veille ne servent à rien, sans avoir à débrancher. Pour la douche, si vous n’arrivez pas à calculer le temps, mettez un minuteur et observez le temps passé, si c’est trop, il faudra réduire au fur et à mesure.

Je suis ce genre de personnes qui achetait beaucoup de produits en tout genre. Notamment en cosmétique où on est attirées par les nouveautés et les dernières marques en vogue. Depuis que je me suis lancée dans la slow cosmétique, j’ai appris à ne plus me fournir en cosmétique chimique et à cumuler les paniers chez Sephora, le fait-main est devenu mon nouveau style de vie depuis quelques années.

Le problème, c’est que même en se lançant dans la cosmétique verte et éthique, on a tendance à encore vouloir acheter plusieurs huiles, beurres, hydrolats et j’en passe, pour différents besoins. De la même manière que lorsqu’on achète des produits en magasin.

Mais sachez que certains de vos produits peuvent servir pour diverses utilisations. C’est le cas du savon d’Alep, qui servira autant pour vous laver que pour réaliser votre lessive maison, votre produit vaisselle et d’autres produits ménagers. Savez-vous également que l’huile de coco peut servir à détacher et dépoussiérer les meubles ? Et que le vinaigre blanc nettoie toutes les surfaces, blanchit le linge et peut servir de répulsif à parasites ? Place au minimalisme ! Avoir un seul produit au lieu de plusieurs, c’est aussi dégager de la place dans les placards et y voir plus clair.

Concernant les vêtements, si vous en avez beaucoup trop comme moi et que vous ne mettez plus que la moitié, vous pouvez bien évidemment les vendre, les donner ou les réutiliser. Par exemple, j’ai réalisé des sacs à vrac, des éponges tawashi et des lingettes nettoyantes et dépoussiérantes à l’aide de vieux t-shirt et de vieux jeans. Vous pouvez également penser à la location de vêtements ou cacher une étiquette sur un vêtement que vous voulez porter pour une occasion pour ensuite le rendre plus tard (en bon état bien-sûr). La seconde main est également une bonne alternative, grâce à des sites comme Vinted, on peut procéder à des échanges de vêtements et de chaussures et acheter ce que d’autres personnes ne veulent plus porter et cela à des prix bas et parfois négociables. Je me suis achetée certains vêtements et chaussures que je suis sûre de pouvoir vendre plus tard quand certaines de mes lubies mode seront passées. J’ai même retrouvé le plaisir des fripes et des brocantes en faisant de très bonnes affaires !

Pour ce qui est de l’alimentation, j’évite des grandes surfaces, elles sont propices à de trop nombreux emballages et aux tentations. Vous vous êtes surement déjà pointé dans un supermarché avec une petite liste de courses pour en sortir avec le double de produits. Les bonnes affaires et les nouveautés sont beaucoup trop tentantes pour passer à côté. Quand on achète en vrac, ou à la quantité comme dans les marchés par exemple, on est plus conscient de nos réels besoins. En plus, les fruits et légumes se conservent beaucoup moins longtemps, ce qui permet de réduire notre consommation en achetant le nécessaire pour une recette ou pour les repas de la semaine. Parfois on achète un peu plus cher qu’en grande surface, mais la qualité est meilleure et le produit est plus éthique quand on achète local. Ainsi, on ne participe pas à l’import-export en masse qui je le rappelle, pose une empreinte polluante néfaste pour la planète.

Mes conseils : Achetez en vrac, au poids et en quantité. Privilégiez la récup, le local et demandez-vous à chaque fièvre acheteuse si cet achat est vraiment nécessaire ou s’il s’agit d’une envie passagère qui sera regrettée plus tard.

  • Réutiliser

Maintenant que vous avez fait un travail psychologique sur votre consommation, faites place à votre créativité et votre imagination. Vous seriez surpris de tout ce que l’on peut réutiliser en privilégiant la récup. Avant de jeter quoi que ce soit à la poubelle, demandez-vous si cela ne peut pas servir pour autre chose. Par exemple, je n’achète principalement que des emballages en verre pour pouvoir les réutiliser. Les bouteilles vides peuvent me servir de vase pour les fleurs, ou pour réaliser mes produits ménagers. Les pots serviront pour mes courses en vrac ou pour planter des petites plantes ou même servir de contenants pour ma cosmétique faite maison, … Bref, les utilisations sont infinies.

Privilégiez l’achat de matières et objets réutilisables : Cup ou serviettes hygiéniques lavables, rasoir électrique ou à double lames, couverts et pailles en inox ou en bambou, mouchoirs en tissu, ronds de cotons lavables, cure-oreille pour remplacer les cotons tiges … Il existe aujourd’hui plein d’alternatives réutilisables et durables pour faire barrage au jetable. Si vous cassez un objet, vérifiez bien qu’il ne soit pas réparable avant de le jeter ou si vous ne pouvez pas récupérer quelques pièces , c’est aussi le cas pour les fringues abimées : N’hésitez pas à leur donner une seconde vie !

Vous savez que même certains fruits, légumes et d’autres déchets organiques peuvent également être réutilisés ? Je m’explique ! Certaines herbes et légumes se regénèrent comme la carotte ou la pommes de terres par exemple. Si l’idée vous prends d’avoir un petit potager à la maison, vous pouvez replanter vos légumes utilisés. Pour le reste, vous pouvez faire des chips avec des épluchures ou réaliser un macérat aux épluchures pour faire de l’alcool ou des produits ménagers. Vous trouverez plein de recettes sur internet. Mais le must de la réutilisation, c’est le compost ! Que vous viviez en appart ou en maison ou même dans une cabane ou une grotte, vous pouvez avoir un petit compost afin de transformer vos déchets biodégradables en compost pour nourrir vos plantes. On obtient un engrais vraiment efficace ! J’essaye en ce moment de me dégotter un compost pour le mettre dans mon sellier, je suis en pleine recherche alors si vous avez quelques conseils, n’hésitez pas à vous manifester en commentaires si vous en avez un, j’aurai tellement de questions pratique à vous poser ♥

  • Recycler

Avec tous les points cités au dessus, vous devriez avoir beaucoup moins de déchets dans votre poubelle maintenant, mais malheureusement, on échappe pas à certaines ordures ! Il ne vous reste plus que le recyclage pour faciliter l’économie circulaire et la réutilisation. Pour que tout le monde à la maison fasse le tri selectif, vous pouvez mettre sur le frigo un petit mode d’emploi du parfait recycleur pour que tout le monde sache ce qui est recyclable, dans quelle poubelle il faudra mettre les déchets etc. Avec l’habitude, vous saurez quel emballage acheter pour faciliter le recyclage. Il y a également des boutiques comme LUSH par exemple qui reprend les pots pour les réutiliser et en plus vous gagner un masque, c’est pas cool ça ?

En respectant la règle des R, on peut constituer son mode de vie plus respectueux de l’environnement et devenir adepte du zéro-déchet. Ne vous culpabilisez pas pour autant si pour le moment les effets ne sont pas encore satisfaisants parce que votre poubelle est encore pleine, cela demande du temps et un vrai travail à faire sur soi. Il faudra libérer votre esprit rebelle pour faire face au conditionnement et aux habitudes avec lesquels la société nous formate. Le zéro-déchet est adopté par de plus en plus de monde, et ça, à travers le monde. Personnellement, ça me rend très optimiste pour la suite parce que je reste convaincue qu’on peut faire bouger les choses. Il n’y a qu’à voir l’interdiction en cours des couverts en plastique, c’est déjà bien et j’espère qu’on continuera dans cette lancée pour sauvegarder le peu de ressources qu’il reste sur cette Terre.

Et vous ? Quels sont vos gestes écolo préférés ? Dites-moi tout 😉

N’hésitez pas à partager toutes vos astuces Zéro-déchet !

A très vite !

4 commentaires

  1. Je suis d’accord sur le fait que ça ne se fait pas du jour au lendemain, moi j’y travaille :p Pour le moment je suis pas encore arrivée dans ma cuisine, changer de façon de faire par rapport à ce qu’on a toujours connu c’est pas forcément simple surtout quand dans ton entourage tu es la seule à le faire 😉

    J'aime

    1. N’hésite pas à en parler à ton entourage, d’essayer d’obtenir le petit déclic qui pourrait faire un peu changer le quotidien au sein dd ton foyer si ça te tiens beaucoup à coeur ☺️

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :